Aller au contenu principal

Séance 6 Dynamique des plaques

SÉANCE 6

cours Theme 1B + Plan de travail Thème 1B et son power point séance 6

Avant la séance :

  • Voir comment exploiter les données GPS

B/ Les vitesses de déplacements des plaques lithosphériques

TP6 vitesse de déplacement des plaques

 

Pendant la séance :

  • Construction de modèles de carottes, à placer sur la coupe de l’Océan Atlantique. Profil océan atlantique (réalisé par Marie-Jeanne Pellerin)

Matériel : Carte UNESCO

  • Construction des vecteurs vitesses à partir de données GPS, à placer sur la planisphère.

Matériel:

Le modèle prévoit que la croûte océanique est d’autant plus vieille qu’on s’éloigne de la dorsale. Les âges des sédiments en contact avec le plancher océanique (programme de forages sous-marins JOIDES) confirment cette prédiction et les vitesses prévues par le modèle de la tectonique des plaques.
Le modèle prévoit des vitesses de déplacements des plaques (d’après le paléomagnétisme et les alignements de volcans intraplaques). Avec l’utilisation des techniques de positionnement par satellites (GPS), à la fin du XXème siècle, les mouvements des plaques deviennent directement observables et leurs vitesses sont confirmées.

Après la séance :

A Mayotte, on essaie de comprendre ce qui se passe au fond de l’océan (article Outremers 360°)

Complète le texte à trou de la séance 6 et vérifie tes connaissances avec le QCM.


Le coin du professeur

Savoirs : Le modèle prévoit que la croûte océanique est d’autant plus vieille qu’on s’éloigne de la dorsale. Les âges des sédiments en contact avec le plancher océanique (programme de forages sous-marins JOIDES) confirment cette prédiction et les vitesses prévues par le modèle de la tectonique des plaques.
Le modèle prévoit des vitesses de déplacements des plaques (d’après le paléomagnétisme et les alignements de volcans intraplaques). Avec l’utilisation des techniques de positionnement par satellites (GPS), à la fin du XXème siècle, les mouvements des plaques deviennent directement observables et leurs vitesses sont confirmées.

Savoirs-faire : Saisir et exploiter des informations sur cartes. Concevoir, réaliser et exploiter un modèle analogique. Réaliser des mesures sur le terrain pour comprendre le principe du GPS. Saisir et exploiter des données sur des logiciels.

Publicités
Laisser un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :