Aller au contenu principal

Tableau tournant

Mon expérience du “tableau tournant”

Niveau : 1ere S

Programme: expression génétique

Nombres d’élèves: 24 en classe entière

Compétences visées: produire un type d’écrit (schéma) de manière collaborative et collective.

Matériels: 6 feuilles A3 + feutres ou crayons de couleurs;

Situation de départ: Des travaux pratiques sur la transcription et la traduction viennent de se finir. Les élèves ont à réviser leurs cours à la maison.

La semaine d’après, durant l’heure hebdomadaire, la réalisation d’un schéma bilan sur “l’expression génétique chez les eucaryotes” est demandée. Cette évaluation formative se réalise grâce au “tableau tournant”: élaboration d’un schéma de manière collaborative et intéractive.

Durant la séance:

  1. Constitution des groupes

24 élèves au total. La classe a été divisée en 2 groupes. Dans ce lot de 12, j’ai fait 3 groupes de 4 (groupe de niveau possible)

1ère étape

collectif 2Pendant 8 minutes, début de la construction collective du schéma. Une feuille A3 et des feutres sont à disposition. 8 minutes car la mise en route est difficile et au bout de 5 minutes la feuille est toujours vierge!

tableau tournant 12ème étape

collectif 2Au bout de 8 minutes, la feuille du groupe A passe au groupe B dont la feuille passe au groupe C. Ils commencent par critiquer négativement le travail réalisé par les autres : ils ne comprennent pas pourquoi ils ont commencé par ça… 5minutes de réflexion devant cette nouvelle feuille.

Les remarques deviennent moins négatives et ils “entrent” plus facilement dans le schéma réalisé par les autres.

tableau tournant 23ème étape

collectif 2Après 5 minutes (plus fructueuses), le tableau tourne… ils en sont tristes car ils étaient lancés ! Travail de 5 minutes sur la 3 ème et dernière feuille.

4ème étape

collectif 2A la fin de la 3ème étape, les élèves se retrouvent sur leur schéma de départ. Ils ont 3 minutes pour se l’approprier et changer certaines choses (erreurs scientifiques ou compléments). Certains acceptent mal les modifications apportées à leur travail…

5ème étape

Les 6 feuilles A3 sont aimantées sur le tableau : discussion collective des points positifs et négatifs de leurs productions.

Bilan:

  1. Au niveau savoir-être

  • la mise en route est difficile. C’était la 1ère fois pour eux et pour moi.
  • l’interaction par 4 a bien fonctionné. Coopérer au sein d’un groupe de travail est acquis.
  • certains n’ont pas supporté qu’on change leur schéma. 1 groupe a même retourné la feuille A3 pour repartir de zéro car ils n’ont pas réussi  à (ou voulu) entrer dans la base de schéma élaborée par leurs prédécesseurs. Apprendre à s’adapter aux idées des autres est primordial.
  • l’interactivité au sein des groupes puis de la classe a bien fonctionné.
  1. Au niveau savoir et savoir-faire

  • la légende manquait à chaque fois, ce qui est primordial pour comprendre la réalisation des autres. Ils finissaient par la mettre aux étapes 2 et 3.
  • certaines erreurs scientifiques sont restées et n’ont pas été corrigées.
  • ils doivent apprendre à exploiter de manière positive leurs erreurs.
  • participer à la réalisation d’une production collective ne va pas de soi.
  • ils doivent comprendre que leurs connaissances doivent être approfondies, révisées et peut-être être remises en cause.
  • ils ont été acteurs dans leurs apprentissages : c’est eux (et non le professeurs) qui ont élaboré le schéma bilan à partir des 6 schémas.
  • l’intelligence collective a fonctionné : les atouts de chacun ont été utilisés

Pour la prochaine fois:

  • une page scoop.it (ou pearltrees) peut-être créée au moment du bilan : les 6 feuilles A3 peuvent être prises en photos et postées sur scoop.it . Au lieu de faire un bilan collectif, on peut, par groupe, leur demander de faire l’analyse et avoir une attitude critique sur chacune des 6 feuilles A3 : qu’est ce que j’ai aimé et pourquoi ? Pourquoi je n’aime pas ? Erreurs scientifiques relevées.
  • le professeur peut ainsi évaluer leurs attitudes critiques, vérifier s’ils arrivent à remettre en question leurs idées et leurs connaissances scientifiques.

Cette pratique est une évaluation formative. Cela met les élèves face à une certaine réalité : même s’ils ont travaillé et révisé en amont, ils arrivent en pensant “tout” savoir. Avec ce tableau tournant, ils se rendent compte qu’ils croient savoir. Au niveau pédagogique, le bilan est très positif.

Bibliographie:

L’expérience d’Antoine Taly sur le tableau tournant sur sa visite dans un établissement pratiquant le tableau tournant.

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :