Aller au contenu principal

2 Enjeux planétaires contemporains

Thème 2A: Tectonique des plaques et géologie appliquée

I/ Tectonique des plaques et recherche d’hydrocarbures

TP1: tectonique des plaques et recherche d’hydrocarbure

Pré-requis:

    http://www.ping.be/at_home/petroleflash.htm

 

Lien internet:

   http://www.scotese.com/newpage8.htm ; http://www.scotese.com/jurassic.htm; http://www.scotese.com/late1.htm; http://www.scotese.com/cretaceo.htm

Page 12/15 du poly de sortie

Savoir: Le modèle de la tectonique des plaques constitue un cadre intellectuel utile pour rechercher des gisements pétroliers.
À partir de l’étude d’un exemple on montre que la tectonique globale peut rendre compte :
– d’un positionnement géographique du bassin favorable au dépôt d’une matière organique abondante et à sa conservation ;
– d’une tectonique en cours de dépôt (subsidence) et après le dépôt qui permettent l’enfouissement et la transformation de la matière organique puis la mise en place du gisement.
La rare coïncidence de toutes ces conditions nécessaires explique la rareté des gisements dans l’espace et le temps.

Objectifs méthodologiques: Recenser, extraire et organiser des informations permettant de reconstituer le contexte géographique et géologique à l’époque du dépôt à l’origine de l’hydrocarbure de l’exemple étudié.
Découvrir la morphologie et la structure des marges passives à partir des profils de sismique réflexion et/ou des cartes et/ou des coupes
Recenser, extraire et organiser des informations notamment lors d’une sortie sur le terrain.
Analyser les positions relatives des continents et des océans (Téthys ou Atlantique) lors des périodes d’absence ou de grande accumulation de roches-mères pétrolières pour comprendre les conditions favorables à leur dépôt.
Modéliser la circulation de fluides de densités différentes non miscibles dans des roches perméables.
Concevoir une modélisation et suivre un protocole pour comprendre comment une structure géologique associée à un recouvrement imperméable constitue un piège à liquide.
Repérer les grandes caractéristiques d’un bassin sédimentaire et de quelques roches sédimentaires.

II/ Tectonique des plaques et ressource locale

Savoir: Un exemple de ressource géologique est choisi dans un contexte proche de l’établissement scolaire. Son étude (nature, gisement) permet de comprendre que ses conditions d’existence peuvent être décrites en utilisant le cadre général de la tectonique des plaques.

Objectifs méthodologiques: Recenser, extraire et organiser des informations notamment lors d’une sortie sur le terrain.

Page 7/15 du dossier de sortie

Thème 2 B Nourrir l’humanité.

Comment nourrir quantitativement et qualitativement la population humaine tout en adoptant des comportements responsables?

Introduction: article du monde du 9 mars 2011: Pour nourrir la planète, l’agroécologie doit remodeler l’agriculture.

I/ Origine de la production alimentaire

TD La production alimentaire

TP1: Vers une agriculture durable

Savoir: Un écosystème naturel est constitué d’un biotope et d’une biocénose. Son fonctionnement d’ensemble est permis par la productivité primaire qui, dans les écosystèmes continentaux, repose sur la photosynthèse des plantes vertes.

Biotope: partie de l’écosystème caractérisée par ses éléments physiques et chimiques ainsi que par son étendue. Correspond au milieu de vie.

Biocénose: Ensemble des êtres vivants rencontrés dans un biotope donné. Elle regroupe les producteurs primairs (autotrophe au carbone), différentes catégories de consommateurs et de décomposeurs qui recyclent la matière organique en matière minérale.

Ecosystème: Biotope+ biocénose qui se caractérise par les différentes relations existant entre les êtres vivants entre eux et avec leur milieu.

L’agriculture repose sur la constitution d’agrosystèmes gérés dans le but de fournir des produits (dont les aliments) nécessaires à l’humanité.
Un agrosystème implique des flux de matière (dont l’eau)  et d’énergie qui conditionnent sa productivité et son impact environnemental.
L’exportation de biomasse, la fertilité des sols, la recherche  de rendements posent le problème de l’apport d’intrants  dans les cultures (engrais, produits phytosanitaires, etc.).
Le coût énergétique et les conséquences environnementales posent le problème des pratiques utilisées.
Le choix des techniques culturales vise à concilier la nécessaire production et la gestion durable de l’environnement.

Savoir faire:

– Étudier un exemple de culture végétale pour montrer  comment des techniques variées permettent une production quantitativement et qualitativement adaptée  aux besoins.
–  Faire preuve d’esprit critique en étudiant la conduite d’une culture quant à son impact sur l’environnement.
– Recenser, extraire et exploiter des informations, notamment sur le terrain, utiliser des bases de données et des logiciels pour comparer les bilans d’énergie et de  matière (dont l’eau) d’un agrosystème de production  végétale et d’un écosystème peu modifié par l’homme.
– Concevoir et réaliser un protocole pour mettre en œuvre  une culture et analyser ses caractéristiques et/ou utiliser des logiciels modélisant une culture, ses bilans et sa gestion.

II/ Certaines pratiques agricoles ont un impact sur la santé, l’eau et les sols

Activité 2: Etude de l’eau dans un village.

Mise en place du commentaire argumentatif (voir fiche méthodologique)

Une émission à regarder: Les récoltes de la honte (émission cash investigation)

Publicités
One Comment

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :