Aller au contenu principal

Séance 5 : Mise en place des caractères sexuels primaires

SÉANCE 5

Plan  thème 3A Féminin Masculin + cours élèves à compléter à la fin avec l’activité numérique (texte à trou) 

Chapitre 3 : Devenir homme ou femme

Comment expliquer l’apparition d’un mâle ou d’une femelle à partir d’une cellule œuf ?

Si l’identité sexuelle et les rôles sexuels dans la société avec leurs stéréotypes appartiennent à la sphère publique, l’orientation sexuelle fait partie, elle, de la sphère privée.

Avant la séance

1042

 

Pendant la séance

TP 5 : Mise en place des appareils reproducteurs

 

Matériels mis à votre disposition:
– introduction:Gender testing of female athletes
– logiciel detsex: télécharger Detsex à dézipper ou accès en ligne sur le site de l’académie de Lille
– 1 site pour comprendre les bases génétiques de la détermination du sexe.
– 1 site pour comprendre la différenciation sexuelle

anomaliesXY-545x327

Anomalies de garnitures chromosomiques X et Y

-1 site expliquant l’historique du fonctionnement du gène SRY

Schéma bilan:

schéma bilan corrigé

Après la séance

Documents complémentaires:
biosynthèse des hormones stéroïdes.
– article du monde du 11 juillet 2012 : Et Dieu crée Caster Semenya

« L’étonnant chromosome Y » PLS n°282, avril 2001. La revue Pour la Science n’autorise pas la mise en ligne de ses articles en libre accès, mais elle est consultable au CDI : noter les références de l’article et emprunter la revue papier. On peut aussi acheter l’article sur le site internet.

-Les garçons sont-ils meilleurs en maths que les filles ? Les filles sont-elles plus sensibles que les garçons ? A-t-on le droit de pleurer quand on est un garçon ou de jouer au foot quand on est une fille ? Le simple fait de poser ces questions met bien en évidence le fait que des stéréotypes sont attachés au sexe des individus et qu’ils les cantonnent à un rôle social prédéfini. Corinne Fortier, anthropologue, nous invite à une réflexion sur la construction des identités de genre.

La domination très ancienne, et très répandue à la surface de la Terre, des hommes sur les femmes pourrait laisser penser qu’il existe une hiérarchie naturelle entre les sexes. Le sexe masculin serait-il naturellement supérieur au sexe féminin ? Il n’en est rien ! Les deux sexes sont biologiquement différents, mais complémentaires, et la supériorité de l’un sur l’autre relève d’une construction culturelle. C’est ce que nous rappelle l’anthropologue Corinne Fortier.

Corinne Fortier, anthropologue, établit la différence fondamentale qui existe entre la notion de sexe et la notion de genre. D’un côté, il y a ce qui relève du biologique et de l’anatomique, en bref, de la nature, et de l’autre, ce qui relève de la construction sociale, de l’éducation, de la culture et qui varie d’une société à l’autre. Au carrefour de ces notions se construisent les identités de chacun d’entre nous.

Une vidéo explicative sur le fonctionnement des perturbateurs endocriniens


Le coin du professeur

Savoirs : La mise en place des structures et de la fonctionnalité des appareils sexuels se réalise, sous le contrôle du patrimoine génétique, sur une longue période qui va de la fécondation à la puberté, en passant par le développement embryonnaire et fœtal.                          
La puberté est la dernière étape de la mise en place des  caractères sexuels.

Savoirs-faire : expliquer les étapes de différenciation de l’appareil sexuel au cours du développement embryonnaire.

Publicités
Laisser un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :