Aller au contenu principal

Séance 4 : cerveau et vision

Chapitre 2 Cerveau et vision : aires cérébrales et plasticité

En classe entière: Fichier séance 4 (cours) + Livret cours élève

TP 4 : organisation des voies visuelles

fiche technique EduAnatomist

Les autres documents utiles pour ce TP sont à trouver ici

et le logiciel EduAnatomist est téléchargeable ici (sur le site de l’ENS Lyon)

Séance :

 

Après la séance :

Revoir toute cette séance sur E&N : Traitement cérébral et apprentissage

Exercices d’application : 4p322, 5p323, 6p323, 7p324, 8p324, p325

Une petite vidéo sur la connexion du cerveau à une machine !

Et l’animation sur la synapse (hors programme mais utile):

animation synapse

 

 

 

 

 

 

 

Ci-dessous, il ne s’agit pas exactement d’une rétine artificielle mais d’une caméra connectée aux neurones de la rétine. Il y a nécessité pour le cerveau de réapprendre à interpréter les signaux provenant de la caméra.

Pour aller plus loin :

La revue Pour la Science n’autorise pas la mise en ligne de ses articles en libre accès, mais elle est consultable au CDI : noter les références de l’article et emprunter la revue papier. On peut aussi acheter l’article sur le site internet.« Des champions de la mémoire » PLS n°443, septembre 2014

Le coin du prof :

Savoirs : Plusieurs aires corticales participent à la vision.
L’imagerie fonctionnelle du cerveau permet d’observer leur activation lorsque l’on observe des formes, des mouvements. La reconnaissance des formes nécessite une collaboration entre les fonctions visuelles et la mémoire.
Des substances comme le LSD perturbent le fonctionnement des aires cérébrales associées à la vision et provoquent des hallucinations qui peuvent dériver vers des perturbations cérébrales graves et définitives.
La mise en place du phénotype fonctionnel du système cérébral impliqué dans la vision repose sur des structures cérébrales innées, issues de l’évolution, et sur la plasticité cérébrale au cours de l’histoire personnelle.
De même, la mémoire nécessaire par exemple à la reconnaissance d’un visage ou d’un mot repose sur la plasticité du cerveau.
L’apprentissage repose sur la plasticité cérébrale. Il nécessite la sollicitation répétée des mêmes circuits neuroniques.

Publicités
2 commentaires
  1. Myriam Serres permalink

    Bonjour, serait-il possible de mettre à disposition le livre cours élève déjà rempli, s’il vous plaît. Cela me serait d’une grande utilité. Je vous remercie pour votre bienveillance.

    Cordialement,

    • Bonjour,
      Les élèves le remplissent en faisant les activités E&N qui correspondent.
      Je l’ai mais je ne le fourni qu’aux collègues.
      Cordialement
      Virginie Marquet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :